• Qu’est-ce que l’Illumination ?

    Qu’est-ce que l’Illumination ?

    Publié le 26 mai 2017 par LilaLuz

     

    A partir de la vidéo de Nassim Haramein, on peut expliquer ce qu’est « atteindre l’illumination » simplement et visuellement.

    Si l’on considère que tout ce qui existe est né d’une source d’énergie unique, et que cette source s’est dissociée en 2 polarités de nature complémentaire, alors il y existe de constants échanges entre ces 2 polarités qui se nourrissent l’une de l’autre, alimentant entre elles un flux, un courant aimanté entre les 2.

    Avec un vocabulaire spirituel et mystique ce mouvement entre le Yin et le Yang, soit entre réceptivité et extériorisation se nomme « courant d’amour universel ». Ce flux d’énergie entre les polarités différentes que l’on peut appeler d’une part Mère Divine ou Intelligence Universelle et d’autre part Volonté Divine ou Père Spirituel crée en fait une Unité lorsque l’on considère le mouvement ininterrompu et la conscience globale qui nait de ce tout unifié.

    S’illuminer revient à se mettre dans le flux du courant d’amour en reconnaissant et en délimitant l’aspect essentiel de sa personnalité, de son énergie intérieure : le moi intérieur. Pour cela, il suffit de se détacher des différents rôles que nous portons : être le fils de, le père de, le compagnon de, l’ami de, le diplômé de, le chef de, le soumis à…Lorsque l’on pose autour de soi ces différents aspects familiaux et sociaux, sans les rejeter, mais en les déposant le temps d’un retour en face à face avec notre énergie personnelle, pour comprendre de quoi est faite cette énergie intérieure, de quel type de qualité ou de fragilité elle s’est constituée, on fait l’expérience de l’humilité et de la puissance intérieure dans le même temps. L’important n’est pas de se faire valoir ou de se plaindre mais d’avoir une perception juste de cette énergie que l’on nomme « moi ». L’humilité vient du fait de déposer les charges habituelles qui nous sont données par l’extérieur comme le rang social ou familial, la place dans la fratrie, les pressions en tout genre, afin de reconnaître là où se trouve notre source fondamentale de pouvoir et d’amour.

    Lorsque l’on découvre ce lieu intérieur, il devient ensuite un état d’esprit régulier puis un état vibratoire que la conscience peut englober et restituer n’importe quand, dés lors que l’on se place dans la condition du face à face avec ce moi intérieur et qu’on en tient compte régulièrement.

    Comment placer son pouvoir intérieur en relation avec le flux d’énergie d’amour ? D’abord en ressentant l’énergie d’amour en soi-même ; ne dit-on pas qui se ressemble s’assemble ? L’énergie d’amour que l’on ressent pour sa propre énergie intérieure met au diapason du flux universel, en « permettant » on ouvre l’énergie intérieure à l’énergie extérieure. Mais d’abord, le fait de tourner notre attention à l’intérieur ralentit le temps, puisque les informations de l’extérieur n’entrent plus, on peut se dégager de la pression du temps collectif et se mettre dans une dimension personnelle du temps, un espace-temps marginal permettant d’harmoniser les différents aspects de nous-mêmes. Cette harmonie intérieure s’installe créant une géologie intérieure ; des strates d’énergie se posent les unes sur les autres renforçant la sensation de reprendre du pouvoir ou plutôt de la puissance intérieure. Cette construction devient une force interne qui ralentit le temps, le repousse ; alors le temps n’est plus un oppresseur, il est apprivoisé et domestiqué. Au sein de cette bulle d'espace personnel l'énergie se déploie accompagnée par la conscience du moi ; l’énergie du dedans s’étire au dehors parce que la puissance rayonne tout autour de soi, manifestant une différence d'énergie où l’atmosphère est « magique » . A partir de ces sensations on est en connexion avec le Moment Présent, le Maintenant, point de départ d’une ascension vibratoire accompagnée d’une élévation, d’une amplification de la conscience. Le maintenant est la fusion entre notre énergie personnelle et le flux du courant d'amour universel. L’énergie du Moi Intérieur se déplace le long de la colonne vertébrale puis le long des roues d'énergie grâce à la connexion avec le flux de l’Amour. Ce courant Yang se poursuit jusqu'à être déposé dans le Yin. Le manifesté, le pensant, le vécu se dépose dans le Yin, la réceptivité, l’invisible, le potentiel de « tout ce qui n’est pas encore réalisé ». Ce Yin est la bibliothèque de tous les talents et possibilités que nous n’utilisons pas, et certains d’entre ces talents sont utilisés par d’autres personnes que nous admirons parce qu’ils ont mis cela en valeur dans leur vie.

    Nous sommes reliés à toutes les autres consciences par l’ensemble des possibles, le Tout Unifié mais chacun d’entre nous exprime une fraction de ce potentiel colossal à travers ses choix et son énergie, selon son niveau de conscience et sa vibration. Une fois que l’énergie du moi rencontre son équivalent Yin, il y a un échange d’énergie. Le moi se décharge de certaines choses et le yin lui transmet un peu de ses potentiels non utilisés. En redescendant dans la vie quotidienne, le moi s’appelle désormais le Soi, puisqu’il n’est plus tout à fait le même. D’abord il est conscient de ce qu’il Est et de ce qu’il n’est pas encore. Le moi s’est étoffé d’une conscience qui le met en relation avec de nouveaux aspects de lui-même, qui parfois sont aussi présents dans d’autres personnes ; il ne se définit plus exactement de la même façon et donc, il se rend compte qu’il est devenu « autre », supérieur en compréhension et en amplitude, il est devenu un « moi supérieur », plus proche de l’éternité qu’auparavant, il a compris comment les choses se rythment entre elles, comment on s’extrait du monde pour se recréer. Une unité invisible et perceptible se forge entre les personnes ayant vécus la même expérience : une fraternité. Un lien d’unité et de respect parce que tous savent qu’ils font partis du même Tout, et qu’ils en expérimentent une fraction, qu’ils sont complémentaires les uns des autres ; ils sont frères parce qu'ils ne se ressemblent pas mais expérimentent le même processus, qu'ils sont issus des mêmes "parents".

    En quelque sorte, nous sommes tous des instruments de musique, et quelques uns jouent de leur instrument consciemment, certains deviennent des experts, des « maîtres » et parfois il arrive que l’on soit tellement porté par l’amour de la musique qu’on se prend pour la musique elle-même, que le coeur de chaque cellule fusionne avec le morceau que l’on joue : c’est la Conscience de l’avatar, le réalisé, le Pur Manifesté, l’Immortel.

    A chaque fois que l’on crée le lien entre le flux intérieur et le flux extérieur d’amour, on est transporté vers sa vie idéale, vers son meilleur potentiel, par les synchronicités, les rencontres magiques. On en vit l’aspect positif et ensuite, le revers de la médaille, l’aspect non désiré mais complémentaire avant de recommencer un nouveau cycle d’ascension et d’ouverture au Tout ce qui Est possible. En acceptant les hauts et les bas on devient « tout ce que je suis » la quintessence du moi divin et immortel, l’essence qui s’est exprimée au moment de la création. Je Suis LILA. Namasté à tous. Vous êtes la lumière de ce monde. Lila

    Source: http://www.lilaluz.net


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :